À Propos

Muriel Paris partage son temps entre le graphisme, la typographie, la recherche et l’enseignement. Elle réalise (ou a réalisé) des affiches, plaquettes et catalogues pour les villes de Fontenay-sous-Bois, Créteil et Chaumont, la Direction régionale des affaires culturelles, l’Association française d’action artistique, la Bibliothèque nationale, la Fédération française de coopération entre les bibliothèques, le Centre Georges Pompidou, l’architecte Jean-Philippe Pargade, l’Agence du court métrage, et travaille (ou a travaillé) sur divers projets pour Agfatype, Linotype, la Fnac, la Poste, les agences Kreo, Stratéus et Desgrippes Gobé, les éditions Larousse et Harrap. Marotte, fabricant de panneaux d’ébénisterie, lui a commandé une série de dessins pour des panneaux sculptés.

Après son diplôme des Arts décoratifs, elle poursuit ses études à l’Atelier National de Création Typographique et à la Sorbonne, pour continuer à explorer la typographie d’un point de vue historique et théorique. Elle co-fonde la revue Signes, avec Frédéric Massard et Michel Wlassikoff, impliquée autant au niveau éditorial au sein du comité de rédaction, que graphiquement, imaginant sa forme et son identité. Elle en assure pendant plusieurs années la direction artistique et commence à publier des articles sur le graphisme et la typographie.

travauxmp3

Lauréate de bourses de recherche du Ministère de la culture, elle est à l’origine de l’édition en français d’une série d’écrits de Jan Tschichold sur le livre et la typographie (les premiers en France), signe les textes du catalogue de l’exposition de Pierre di Sciullo à l’Académie Jan van Eyck de Maastricht, aux Pays-Bas, collabore avec la revue SVM Mac pour une série d’articles pédagogiques, et participe au catalogue de l’exposition La Page, organisée par la Bibliothèque nationale à Paris. En 1999, elle publie Le Petit Manuel de composition typographique qui en est maintenant à sa version 3. La même année le Centre National des Arts plastiques lui confie la rédaction d’un texte bilan sur la création typographique française. En 2002, elle publie Des Caractères, qui accompagne une exposition sur l’histoire du dessin de la lettre dont elle assure le co-comissariat.

Elle commence à enseigner très jeune, à l’EMSAT, aux côtés de ses amis Jean François Porchez, Pierre di Sciullo et Guillaume Tirard. Aujourd’hui, et cela depuis une vingtaine d’années, elle enseigne la typographie et le design éditorial à l’ESAG, l’École supérieure d’arts graphiques Met de Penninghen à Paris. Elle participe au Master de Création typographique de l’ECV pendant quelques années et développe une activité de conseil auprès des entreprises et des designers.

En détails, la présentation d’un ouvrage pour Pierre Béssard : ici.